Hautes Vibrations logo

Etude des fréquences du Reconnective Healing®

Références : Gary Schwartz, Ph.D.( avec Linda GS Russek, Ph.D)
Gary SchwartzDirecteur du Département de Médecine, de Neurologie, de Psychiatrie, de Psychologie et de Chirurgie et Directeur du Laboratoire du Progrès de la Conscience et de la Santé, Université d’Arizona. Ancien directeur du Laboratoire des Systèmes Energétiques Humains de l’université. PhD de l’Université Harvard en 1971 ; Professeur assistant de psychologie à Harvard jusqu’en 1976 ; professeur de Psychologie et de Psychiatrie à l’Université de Yale et Directeur du Centre de Psychophysiologie de Yale. Co-directeur de la Clinique de Médecine Comportementale de Yale.

Le Laboratoire des Systèmes Energétiques Humains de l’Université a mené une série d’expériences soigneusement conçues contrôlées de manière scientifique avec le Dr Pearl et d’autres praticiens du Reconnective Healing® pour déterminer si l’énergie reconnective était quelque chose de mesurable et de réel dans le laboratoire.
Le Dr Pearl et plusieurs de ses étudiants ont servi d’émetteurs alors que des bénévoles agissaient comme récepteurs au cours des études.
Résultats : Le premier test a montré que les sujets pouvaient détecter l’énergie les yeux bandés jusqu’à 83 % du temps.
La seconde a montré que l’énergie fonctionne comme un signal électromagnétique.
Le troisième a montré que l’onde cardiaque de l’émetteur, mesurée par électrocardiogramme (ECG) s’imprime dans les ondes cérébrales du récepteur, mesurées par un électro-encéphalogramme (EEG). Le plus important dans cette troisième expérience : que le récepteur soit conscient de l’énergie ou non, les états du cerveau ont répondu de la même manière, de sorte que le cerveau détecte en quelque sorte inconsciemment et reçoit l’énergie, sans la nécessité de la pensée, la foi, l’espoir ou la croyance.
Commentaires : selon Schwartz, la conclusion de ces expériences est que l’énergie est bien réelle, détectable et mesurable – « et tout à fait remarquable. »